Nouvelle philo: le Néo-existentialisme

Le Néo-existentialisme est la nouvelle pensée existentialiste voire le vrai existentialisme comme jamais il n'a été conçu jusqu'ici!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Néo-existentialisme et existentialisme classique :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jubil BOISSY
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Localisation : DAKAR
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Néo-existentialisme et existentialisme classique :   Mar 20 Fév - 11:01

Néo-existentialisme et existentialisme classique :

L’existentialisme classique avec Sartre établit que l’existence précède l’essence.

En revanche le néo-existentialisme vient pour dire que l’existence n’a pas ni ne s’attend pas à précéder quelque chose comme l’essence car celle-ci n’est pas ni n’a une raison d’être.

En effet l’existence une fois établie entend régner absolument et abondamment tant qu’elle sévira comme telle.

Elle ne peut aucunement trouver en elle ni dans son royaume de place vide pour une autre réalité qu’elle, qui soit de l’essence.

De même l’existence une fois établie et entendant régner absolument et abondamment ne peut aucunement songer à se départir de certaines de ses prérogatives au profit d’autre chose qui soit de l’essence.

Il faut absolument être incapable de voir par delà le langage qui nous maintient prisonniers pour alors se mettre à parler de quelque chose comme l’essence et pour croire que celle-ci peut précéder dans certains cas l’existence des en-soi (chose).

Nulle essence ne peut précéder quoi que ce puisse être en ce Monde, même en ce qui concerne les en-soi, car non seulement la matière qui va servir au modelage d’une forme d’en-soi quelconque, cette matière donc, préexiste à la soit disant essence de cet en-soi, tandis que dans l’instance de la conscience l’image achevée ou en formation de l’en-soi à modeler, puisque image n’est pas une essence mais plutôt et déjà une existence en soi puisqu’il s’agit d’une image, donc d’une chose en soi et d’une chose réelle dans cette instance ou niveau de la conscience selon sa forme, sa constitution et son aspect à elle cette chose qu’est l’image.

L’on voit donc que depuis l’instance de la conscience avec l’image de l’en-soi jusqu’au modelage celui-ci à l’aide de matériaux extérieurs à la conscience et qui préexistent à cette image il n’y a aucunement de place vide où puisse s’insérer quelque chose comme l’essence encore moins comme le langage ou la pensée.

L’on peut donc comprendre combien la conscience a été violentée et aliénée au point d’y « creuser » une place pour quelque chose comme l’essence, le langage et la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philo2007.forumsdediscussions.net
 
Néo-existentialisme et existentialisme classique :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Existentialisme
» L'existentialisme.
» Camus: absurde ou existentialisme?
» L'existentialisme de Heidegger
» L'Ecclésiaste "Qohéleth"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle philo: le Néo-existentialisme :: Ils ont trahi et défiguré l'Existence !-
Sauter vers: