Nouvelle philo: le Néo-existentialisme

Le Néo-existentialisme est la nouvelle pensée existentialiste voire le vrai existentialisme comme jamais il n'a été conçu jusqu'ici!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Universalité, Subjectivité, Art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jubil BOISSY
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Localisation : DAKAR
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Universalité, Subjectivité, Art   Ven 16 Mar - 5:14

Universalité ; Subjectivité ; Art :

L’universalité :
Le néo-existentialiste distingue deux sortes d’universalité dans le discours de l’homme.
Il y a d’abord l’universalité classique et récurrente à savoir l’universalité anthropocentriste qui n’a d’autre fin que l’humain. C’est cette universalité que l’on remarque dans la pensée platonicienne, cartésienne ou kantienne et dans toute pensée rationaliste ou métaphysique.
Par ailleurs il y a l’universalité existentielle ou objectivité existentielle qui, elle, ramène tout à ce Monde-ci, à sa réalité toute physique et pêle-mêle où règnent la contingence, le dépassement et le devenir tous aveugles.
Et là s’annihile tout simplement toute universalité anthropocentriste, tandis que toute subjectivité s’y voit devoir inévitablement faire un avec cette objectivité existentielle.
Oui l’universalité existentielle est possible, légitime et permise mais pas l’autre !
Subjectivité et Art :
La vraie subjectivité est celle qui s’inscrit et s’affirme dans la contingence, le dépassement et le devenir tous aveugles où prédominent foncièrement l’oubli et l’innocence devant et au sein de ces contingence, dépassement et devenir aveugles.
C’est pourquoi une telle subjectivité ne sait et ne peut que faire un avec l’objectivité existentielle qui est en même temps le caractère pêle-mêle de la réalité de ce Monde-ci, de son comportement.
Une telle subjectivité ne sait et ne peut qu’être absolument source de différence.
Et c’est là que s’inscrit l’œuvre de l’artiste.
Pour le néo-existentialiste l’œuvre de l’artiste est et doit être une prophétie au nom de la contingence, du dépassement et du devenir aveugles et en même temps un hymne à l’imaginaire dont elle est une révélation en tant que fruit.
L’œuvre d’art n’a et ne doit donc avoir d’autre signification que celle d’être un fruit de l’imaginaire révélant celui-ci comme relevant de ce Monde-ci en tant qu’il est, cet imaginaire, absolument fait d’images et non d’idées, tandis que toute image est absolument faite d’un matériau relevant absolument de ce Monde-ci. (cf. le troisième ouvrage de Jubil Boissy)
L’image est rendue possible parce qu’il y a un matériau d’aspect relevant de ce Monde-ci, matériau tout physique qui permet son façonnage et son modelage par la conscience. L’image est d’un aspect physique donc d’un aspect de ce monde-ci qui lui est absolument physique sans possibilité de néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philo2007.forumsdediscussions.net
 
Universalité, Subjectivité, Art
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Objectivité et Subjectivité en Histoire : Duo ou Duel ?
» L'universalité de la compassion (soeur Emmanuelle)
» Discours sur l'universalité de la langue française
» Objectivité et Subjectivité
» Objectivité et subjectivité:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle philo: le Néo-existentialisme :: dialogues et divers-
Sauter vers: