Nouvelle philo: le Néo-existentialisme

Le Néo-existentialisme est la nouvelle pensée existentialiste voire le vrai existentialisme comme jamais il n'a été conçu jusqu'ici!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les mathématiques à l’égard des phénomènes de conscience...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jubil BOISSY
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Localisation : DAKAR
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Les mathématiques à l’égard des phénomènes de conscience...   Dim 8 Juil - 14:54

Les mathématiques à l’égard des phénomènes de conscience, d’art et de Réalité existentielle :

Quel est le lien entre les mathématiques et les phénomènes comme la conscience en soi, l’art et la Réalité existentielle ?

Une chose est sûre, les mathématiques ne sont point des fantômes obscurs ni des entités non identifiables faces à la conscience, même si ces mathématiques demeurent très problématiques et ce du fait même de la nature humaine dans ses caractéristiques fondamentales que sont le langage et la pensée.

Que sont donc les mathématiques ? Où s’inscrit leur origine ? Comment l’humain s’en sert ?

Les mathématiques dans leur ensemble comme dans leurs particularités internes ou diversités particulières ne proviendraient nullement du fin fond de la conscience en soi comme des entités pures parfaites difficilement compatibles avec la réalité existentielle.

Dès lors leur origine est à rechercher ailleurs.

C’est dire d’abord que les mathématiques sont avant tout des « objets » de la conscience en soi.

La matière qui sert à leur élaboration provient de l’extérieur à la conscience tandis que cette élaboration est ainsi rendue possible parce que procédant de la réalité existentielle-même de le conscience en soi dans le troisième mode de déploiement de celle-ci.

Cela amène alors à voir la source des mathématiques dans l’imaginaire, et c’est là que ces mathématiques rejoignent l’art aussi bien dans leur origine que dans leur production.

L’imaginaire relevant de l’Existence, ce Monde-ci alors tout ce qui à tort, par ignorance, par défiguration ou par simple volonté méchante, est iinterprété de mathématiques ainsi que la production même de celles-ci ne relève point de quelque chose comme l’a priori mais relève plutôt de ce Monde-ci, cette Existence-ci car la production des mathématiques et celle-ci mêmes manifestent ainsi une affirmation existentielle de la conscience en soi, donc une affirmation qui renferme toute sa plénitude existentielle.

En outre « la confrontation matérialisatrice » des mathématiques avec et à travers les objets et la matière concrets physiques du Monde ne manifeste de même qu’une autre affirmation existentielle qui renferme toute sa plénitude.

Malheureusement l’humain ce dénaturé et déchu en a décidé qu’il en soit autrement. Il n’a alors rien trouvé que de vouloir rendre « creuses » les mathématiques en sorte qu’elles puissent servir de contenant a priori comme c’est le cas du langage en soi pour alors servir au dessein inavoué et diabolique de l’humain trop anthropocentriste.

_________________
"L'Homme ne devrait plus vivre pour ne demeurer ni être tel, mais plutôt s'existentialiser pour devenir..."
Oui le Néo-existentialisme vient comme apparaissant aux antipodes de la nature pensante et anthropocentriste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philo2007.forumsdediscussions.net
 
Les mathématiques à l’égard des phénomènes de conscience...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bibliothèque idéale (en mathématiques)
» Mathématiques : exprimer un intervalle
» aux profs de maths: récit policier et énigme mathématiques
» Quelques vérités mathématiques du Coran !
» ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle philo: le Néo-existentialisme :: dialogues et divers-
Sauter vers: