Nouvelle philo: le Néo-existentialisme

Le Néo-existentialisme est la nouvelle pensée existentialiste voire le vrai existentialisme comme jamais il n'a été conçu jusqu'ici!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 5 § Langage et Pensée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jubil BOISSY
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Localisation : DAKAR
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: 5 § Langage et Pensée !   Dim 7 Oct - 15:28

Langage et Pensée !

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Avec le néo-existentialisme prenez avec vous seulement le phénomène du langage et celui de la pensée et seulement ces deux phénomènes, puis emmenez-les dans la salle d’interrogation sans oublier de fermer hermétiquement la porte derrière vous une fois dans cette salle.
L’humain, laissez-le de l’autre côté de la porte sans se soucier de son sort.
C’est seulement lorsque vous aurez terminé l’interrogatoire sur « vos deux suspects » et une fois sortis de la salle, qu’alors vous pourrez vous remettre à vous soucier du sort de l’humain en entreprenant d’imaginer les éventuelles nouvelles perspectives où réorienter cet aveugle d’humain.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Approfondissement de la vision néo-existentialiste sur le Langage :
Le malheur pour la conscience en soi c’est qu’elle est depuis l’avènement du langage perpétuellement hypnotisée par ce dernier pour en être désormais un prisonnier on ne peut plus aliéné.
L’on peut donc dire que la conscience n’est pas le Langage tandis que celui-ci serait plutôt « une attitude psychique » contre-nature qui aurait initialement été intimement subjective, intérieurement personnelle, individuelle et aurait procédé d’un et d’un seul individu faiblard, malade et moribond avant de se généraliser.
Par ailleurs la conscience vue dans le Langage fait parler du phénomène de Pensée, mais celle-ci n’est point la conscience en soi, elle est plutôt un jeu contre-nature d’une conscience dénaturée dans une attitude de décadence.
La Pensée est donc une mise en œuvre du Langage dans ses propriétés de doublure, d’étiquetage, de maquillage superflu de la Réalité existentielle au moyen des "objets" comme la langue, le mot, l’alphabet.
C’est dire que c’est donc proprement là toute l’attitude de décadence et de perdition qui va engendrer ce qui se nomme Homme.
En outre la Langue, le mot, l’alphabet ne sont là que des inventions matérialisant et extériorisant cette attitude de Langage et ne sont établis que pour autrui parce que le Faible, celui-là qui ne comprend rien de lui-même ni du Monde, celui-là qui est incapable de se supporter comme de supporter la Réalité, donc pour ce Faible moribond autrui est alors à contaminer de cette attitude de perdition qu’est le Langage qui pourtant était au préalable intimement individuel, isolé en l’individu du faiblard seulement : c’est cette contamination qui établit et fit la Communication.
Alphabet, mot, langue ne sont donc que des marques extériorisant l’attitude trop intérieurement individuelle de Langage.
Alphabet, mot et langue ne sont donc que des objets auxquels se rapporte la conscience pour matérialiser et extérioriser son attitude de décadence moribonde et contre-nature qu’est le Langage, attitude permettant même la possibilité des phénomènes de langue, mot et alphabet.
Il n’est donc pas étonnant que l’on ait parlé d’une « génération antique de la Tour de Babel » car ce n’était là qu’une traduction d’une populaire exaltation festive de la trouvaille et culture des phénomènes de Langage et de langue dans leurs propriétés de perdition hors de la Réalité Existentielle.
L’Animal et le Langage :
N’allez donc pas parler de langage pour ce qui concerne les animaux car ce ne serait pas qu’il y aurait du langage mais que ce serait vous qui y affecteriez la pseudo-possibilité d’un phénomène de langage à l’image du vôtre et ce parce que tout simplement vous êtes des êtres à langage, vous êtes engendrés et façonnés par ce phénomène-même de Langage.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Le Langage, la Pensée :
Le Langage et La pensée peuvent être considérés comme des moyens. Leur mise en œuvre donne nécessairement un produit qui s’appelle et ne peut être que l’humain. Ce sont eux qui confèrent le caractère humain à tout ce qui relève ou concerne de près ou de loin leur support l’humain.
Auparavant tout relevait de ce Monde-ci, cette Existence-ci, tout appartenait à cette Existence-ci, s’y enfonçait profondément et y demeurait irrévocablement.
Mais il a fallu l’avènement et le règne du Langage et de la Pensée pour que soit permise l’étrange possibilité de s’extraire de ce Monde-ci, cette Existence-ci pour un par-delà on ne peut plus étrange voire mensonger et ce parce que cette étrange possibilité n’est que façonnée de pur mensonge.
Tous les prophètes, guides, prêtres, penseurs et philosophes n’ont pensé, parlé et critiqué l’humain que pour son plus noble bien à savoir le dépassement par amélioration de ses conditions d’être humain vers un plus haut degré de grandeur humaine, ne sachant pas hélas qu’une telle entreprise n’est qu’une odyssée au sein et pour une décadence plus laide c’est-à-dire une odyssée vers un plus haut degré de décadence.
A la différence de tous le néo-existentialiste pense, parle et critique l’humain pour sa totale destruction et anéantissement vers la résurrection de celui-là que l’humain enveloppe et parasite depuis son sein à lui l’homme, c’est-à-dire « le fils de ce Monde-ci. »
A la différence de F. Nietzsche le néo-existentialiste a su trouver en l’humain ce qu’il faut attaquer et détruire.
Aussi est-il que leurs « butins » respectifs de guerre ne pouvaient être pareils ni d’égale valeur.
Le Langage et la Pensée dans leur mise en œuvre ne sont propres qu’à instituer la recherche du sens, de la valeur et de la divinité tout en instituant et en maintenant le caractère ou nature humaine.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Langage et pensée dans l’instance du psychique :
Mes amis veuillez reconnaître qu’il ne peut pas y avoir de pensée sans langage ni de langage sans pensée ; l’un ne saurait exister sans l’autre. Langage et pensée sont comme les deux faces d’une même pièce de monnaie, tandis que la pensée apparaîtrait comme la mise en œuvre du langage dans ses propriétés de contenant-représentant de l’affirmation du réel, langage et pensée intervenant toujours ultérieurement à cette affirmation du réel.
Vous avez là, si m’en croyiez, la place qu’occupe le duo langage pensée dans l’instance du psychique avant leur fonction de communication interindividuelle.
Vouloir donc soutenir qu’il peut exister de pensée ineffable c’est venir à se contredire puisqu’il ne peut y avoir de pensée sans langage. Néanmoins cela ressort un soupçon bien compris et explicité dans la pensée du néo-existentialiste : il s’agit du soupçon de la conscience en tant que « agir existentiel » procédant d’une « présence » bien distincte de ce qui est langage et pensée et en même temps soupçon de la « conscience » comme comportement existentiel de cette « présence », comportement devançant toujours la mise en œuvre du duo langage pensée.
Heureusement qu’advient le néo-existentialisme pour nous montrer la chemin du retour au Réel, à ce Monde-ci, en décriant avec des démonstrations inébranlables l’œuvre subversive du duo langage pensée et de son tenant inconditionnel l’humain trop anthropocentriste.
Vous avez là, si m’en croyiez, le gai savoir et la bonne nouvelle du renouveau philosophique avec le néo-existentialisme !

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Communication :
Dans l’interaction ou la communication avec autrui tout naît et s’affirme en plénitude avant que de façon superflue ne le récupère le duo Langage et Pensée.
Et sachez qu’il n’est nullement attendu au préalable de ce duo Langage et pensée pour assumer notre existence.

_________________
"L'Homme ne devrait plus vivre pour ne demeurer ni être tel, mais plutôt s'existentialiser pour devenir..."
Oui le Néo-existentialisme vient comme apparaissant aux antipodes de la nature pensante et anthropocentriste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philo2007.forumsdediscussions.net
 
5 § Langage et Pensée !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux origines du langage.
» Bac Philo 2013, Terminales L : "La langage n'est-il qu'un outil?"
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Une Tite Pensée pour mon Ami Gilou qui est sur le billard !
» une pensée pour ma maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle philo: le Néo-existentialisme :: AUTRES REFLEXIONS INEDITES sur les thèmes de prédilection du Néo-existentialisme !-
Sauter vers: